23Jan/16

Eclairage & lumière – Des conseils éclairés !

Les Docteurs Merat et Touchard, Paris 15ème, ont été sensibilisés à la problématique de l’éclairage par leur distributeur de matériel.
Sur ses conseils, ils ont fait appel à Degré K pour étudier et refondre complètement l’éclairage de tout le cabinet dentaire.

Les différentes zones de la clinique étaient très contrastées, en général insuffisamment éclairées, en particulier la stérilisation et les salles de soin. Les sources utilisées étaient des halogènes énergivores, fortes productrices de chaleur et de lumière jaune ponctuelle et éblouissante. L’ambiance était peu propice à favoriser la sérénité, ni à favoriser la concentration. Les praticiens évoquaient leur état de fatigue et de nervosité ainsi que celui de leur personnel.

L’analyse de lieux et la discussion avec les praticiens ont montré que la décoration et l’éclairage du cabinet avaient été conçus il y a quelques années, mais sans faire appel à un éclairagiste.

Avant :

APRES : le résultat est saisissant !

Après que les praticiens ont donné le temps aux experts de Degré K d’exposer les principes d’éclairage à respecter pour atteindre leurs objectifs d’amélioration, une étude d’éclairage est lancée avec pour objectif de :

  • favoriser la mise en confiance et la détente des patients : traitement des ressentis lumineux à l’accueil, en salle d’attente, durant le cheminement salle d’attente – salle de soin et arrivée en salle de soin
  • favoriser le confort de travail de l’équipe opératoire qui se déplace rapidement en permanence d’un point à l’autre pour des taches de soin, de stérilisation et d’accueil des patients
  • diminuer les risques d’erreurs au travail : prise de teinte, diagnostic ou traitement mais aussi recyclage et contrôle en stérilisation dans les salles médicales (salle de soin et stérilisation)
  • améliorer la productivité du travail : diminution de la fatigue, dynamisation de l’ambiance, facilitation des taches délicates,…
  • mettre en lumière l’image du cabinet (soucis du confort des patients, de la propreté des lieux, qualité des soins dispensés,…)

L’accent technique sera ainsi porté sur :

  • la suppression de tous les éblouissements : tous les luminaires sélectionnés ont un niveau de confort à l’éblouissement très élevé (unité de mesure : UGR)
  • la suppression des contrastes fatigants et agressifs : dans les salles de soin où la contrainte de vision est extrême, le procédé exclusif de lumière du Nord (majoritairement indirecte) est le seul à garantir l’uniformité de lumière nécessaire dans toute la pièce
  • le choix des couleurs de lumière adaptées pour chaque lieu (blanc-chaud en salle d’attente, lumière du nord 6500K/98 d’indice de rendu des couleurs en salle de soin et blanc-neutre partout ailleurs)
  • l’assemblage de sources LED et fluorescence de haute qualité. La durée de vie des sources est de 3 ans minimum, la consommation d’énergie est ramenée au minimum comme le dégagement de chaleur, ce qui évite les dépenses d’énergie d’un autre âge et de surcharger en été la climatisation inutilement.

 

INTERVIEW des PRATICIENS

Le Dr Philippe Merat est installé à Paris où il exerce une activité d’omnipraticien spécialisé en chirurgie implantaire et prothèse complète. Avec son associé Pascal Touchard et ses quatre assistantes, ils constituent l’équipe de ce cabinet dentaire. Installé depuis 26 ans, les travaux d’embellissements du cabinet réalisés il y a 11 ans s’avèrent dépassés. L’évolution technologique du matériel, une salle de stérilisation à revoir ainsi que les locaux techniques et ceux du personnel à rénover ont amené à repenser dans sa globalité la structure.

Que pensiez vous de votre éclairage dans l’ancienne structure ?
En principe, tous les locaux, même ceux rarement fréquentés, tous les postes de travail occupés en permanence, passagèrement ou occasionnellement et tous les passages devraient avoir un éclairage naturel et/ou artificiel adapté à leur utilisation. Ce n’était pas le cas dans notre cabinet. Il était donc important d’éclairer non seulement l’emplacement de travail, mais aussi ses environs. Nous avions beaucoup de lampes halogènes, surtout dans la salle d’attente, qui consommaient beaucoup trop d’électricité et que nos devions changer souvent, de plus elles dégageaient beaucoup de chaleur. Des appliques passées d’âge, le changement de nos scialytiques en lumière LED qui nous ont ouvert la voie. Il était temps de songer à éclairer différemment nos locaux.

Pourquoi avoir fait appel à un spécialiste de l’éclairage ?
Les problèmes liés à l’éclairage sont très souvent sous-estimés. Un mauvais éclairage peut conduire à une fatigue visuelle et nerveuse.
Un fauteuil, du mobilier, le matériel dentaire, tous ces éléments, même si ils nécessitent des connaissances sont des choix que nous pouvons contrôler. Mais la lumière ! Tant d’aspects interviennent, elle joue un rôle très important pour le bien-être et la motivation de l’homme. Seul quelqu’un qui dispose de tous les paramètres peut délivrer ses conseils.
Pour un éclairage efficace, il faut définir les exigences visuelles que nous demande la spécificité de notre métier. Il faut penser aux différentes zones à éclairer, aux personnes présentes, et à la disposition des lieux. Il faut aussi tenir compte de la qualité de l’éclairage naturel (trois de nos cabinets sont exposés au nord) et de la consommation d’énergie induite, tout en respectant la législation en vigueur et les normes spécifiques. Pensez vous que nous praticiens soyons à même de connaître tous ces éléments techniques !

Après deux mois dans vos locaux rénovés, quelles sont les sensations que vous ressentez ?
L’uniformité de l’éclairage dans tout le cabinet a transformé notre exercice. Un niveau élevé d’éclairement de nos postes de travail favorise notre vigilance et notre activité tout en diminuant notre fatigue oculaire et posturale. Dans la salle d’attente, l’éclairage plus faible d’intensité crée une atmosphère plus intime propice au repos et à la détente.
Incontestablement, l’ambiance dans le cabinet est devenue plus agréable, c’est comme travailler sur la côte d’azur, le ressenti d’une plus grande luminosité met toute l’équipe de meilleure humeur. Une sensation de bien être et de confort, même lorsque la nuit tombe à l’extérieur, nous donne la sensation d’être tous moins fatigués.

Recommanderiez vous à vos confrères cet investissement ?
C’est déjà fait, devant mon enthousiasme, des amis praticiens désirent eux aussi faire les transformations nécessaires de leur environnement de travail. Alors oui cela vaut vraiment la peine !

Degré K